Travaux admissibles


Définitions des principaux travaux sylvicoles admissibles au programme d’aide


Préparation de terrain

Traitement sylvicole qui consiste à façonner le sol forestier afin de rendre l’environnement physique adéquat pour la germination ou la survie et la croissance des semis d’essences désirées. La préparation de terrain doit créer un nombre suffisant de microsites favorables à la régénération naturelle ou artificielle.

Mise en terre de plants

Plantation
Traitement de régénération artificielle qui consiste à placer des semis ou de jeunes plants en terre, suivant un espacement régulier, pour créer un peuplement.

Regarni
Traitement de régénération artificielle qui consiste à planter des arbres d’essences commerciales pour combler les vides sur une superficie où la régénération, naturelle ou artificielle, n’a pas permis d’atteindre une densité ou un coefficient de distribution adéquats. Le regarni s’effectue dans un peuplement naturel ou une plantation composée d’arbres de dimensions semblables aux plants afin d’atteindre le plein boisement de la superficie.

Enrichissement
Traitement de régénération artificielle qui consiste à planter des arbres dans un peuplement, pour introduire ou réintroduire une essence en raréfaction ou de plus grande valeur, ou pour en augmenter l’abondance. L’enrichissement peut être effectué en sous-étage d’un peuplement pour en maintenir ou en améliorer la biodiversité, ou pour en augmenter la valeur.

Éducation de peuplements

Entretien de la régénération
Traitement sylvicole d’éducation qui consiste à éliminer la végétation concurrente, principalement par des moyens mécaniques ou manuels, afin de libérer la régénération en essences désirées ou de créer un environnement propice à l’établissement de la régénération.  On l’appelle « dégagement » quand elle vise à couper la végétation arbustive et herbacée concurrente, ou « désherbage » quant elle vise seulement le contrôler d’herbacées concurrentes.

Éclaircie précommerciale (EPC)
Traitement sylvicole d’éducation qui consiste à couper des arbres de dimensions non marchandes pour diminuer l’intensité de la concurrence exercée sur des tiges d’avenir et améliorer leur croissance. L’EPC vise principalement à diminuer la concurrence entre les arbres d’essences désirées.  Elle peut être réalisée en peuplements résineux, feuillus ou mixtes.

Traitements commerciaux

Ensemble des traitements qui consistent à récolter des tiges de diamètre marchand (>9 cm).

Éclaircie commerciale (EC)
Traitement sylvicole d’éducation qui consiste à récolter une partie des arbres marchands dans un peuplement de structure régulière à l’âge de prématurité.

Coupe progressive
Traitement sylvicole qui consiste à récolter le peuplement selon une séquence de coupes partielles, étalées sur plus ou moins un cinquième de la révolution, pour établir une ou des cohortes de régénération sous la protection d’un couvert forestier mature contenant des arbres semenciers.

Coupe de jardinage
Procédé de régénération qui consiste à faire des coupes périodiques d’arbres dans un peuplement inéquienne (d’âges et de grosseurs d’arbres variés).

Coupe de récupération
Opération qui consiste à récolter les tiges marchandes dans un peuplement en voie de détérioration. L’opération doit être exécutée de manière à sauvegarder ou à remplacer la régénération composée d’essences commerciales. Cette intervention est pratiquée en cas de chablis, d’épidémie, de verglas ou de feu.

Aide technique pour la mobilisation des bois
Aide fournie au producteur forestier pour planifier les travaux sylvicoles et lui donner des conseils techniques sur l’exécution des traitements, ce qui peut comprendre la prescription sylvicole, le rapport d’exécution, le martelage, la demande de permis, le respect des règlements municipaux et environnementaux ainsi que la mise en marché des bois.

Martelage
Opération qui consiste à marquer, généralement à l’aide d’un jet de peinture, les arbres à abattre (martelage négatif) ou à conserver sur pied (martelage positif) lors d’une coupe partielle planifiée.  Cette opération concerne uniquement les traitements sylvicoles commerciaux inclus dans la grille annuelle des taux d’investissement en forêt privée.  Le pied de l’arbre doit être martelé afin d’assurer la vérification du respect du martelage sauf en présence d’une couverture de neige où il peut être fait uniquement sur les tiges.

Pour connaître les montants d’aide financière par hectare liés à chaque type de travaux sylvicoles, consultez…


Grille annuelle des taux d’investissement en forêt privée du MFFP