Entente sectorielle forêt

Entente sectorielle pour le développement de la forêt de la Montérégie

Mise en situation

En septembre 2018, dans le contexte de la reconduction du PADF, il est apparu judicieux aux directeurs de la MRC Brome-Missisquoi et de l’Agence forestière de la Montérégie d’amorcer une réflexion avec les acteurs en lien avec la protection et la mise en valeur des forêts.  Il paraissait important de faire en sorte que l’aide financière issue des multiples programmes touchant le milieu forestier) favorise la mise en place de projets plus concertés et structurants, permettant de mieux répondre aux défis que présente le développement durable du milieu forestier de la Montérégie.

Démarche de concertation régionale

Dès septembre 2018, la MRC Brome-Missisquoi et l’Agence forestière de la Montérégie ont amorcé une démarche de concertation régionale sur l’avenir de la forêt de la Montérégie par l’organisation d’une première rencontre exploratoire avec les différents acteurs régionaux touchés par le milieu forestier.  On s’intéresse ici au milieu forestier pris au sens large, intégrant toutes les utilisations des forêts (coupe de bois, récréation, conservation, transformation, etc.) avec la préoccupation de tenir compte des réalités et enjeux bien distincts vécus dans les différents secteurs de la Montérégie.

Cette première rencontre a permis de convenir que la suite de la démarche de concertation des acteurs régionaux se ferait en subdivisant la problématique de la forêt et les enjeux régionaux qui y sont liés en trois grands trois volets thématiques :

  • Volet environnemental
  • Volet économique
  • Volet social et territorial

Chacun de ces volets ferait l’objet d’une rencontre de consultation des acteurs régionaux en grand comité, précédée d’une rencontre de travail en comité thématique plus restreint.  Les participants les plus directement concernés par ce thème conviendraient des domaines d’intervention prioritaires.  Pour chacun de ces domaines d’intervention, une fiche a été élaborée, présentant la situation, les enjeux, les objectifs généraux et spécifiques, ainsi que des pistes d’actions.   

Voici les domaines d’intervention retenus pour chacun des trois volets, à l’issue de ces rencontres de concertation, tenues entre le 17 octobre et le 17 décembre 2018.

Volet thématique

Domaines d’intervention prioritaires retenus

Volet environnemental Maintien et rétablissement du couvert forestier et de la connectivité dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques 
Maintien de la biodiversité et adaptation aux changements climatiques 
Volet économique Création de richesse et retombées économiques issues de la mise en valeur de la forêt 
Mise en valeur des érablières de la Montérégie
Mise en marché des bois récoltés provenant de la forêt privée de la Montérégie
Volet social et territorial Sensibilisation et mobilisation des propriétaires à la mise en valeur des forêts
L’arbre et la forêt en milieu agricole 
La main-d’œuvre forestière et sa relève

NOTE: Un compte rendu détaillé de la démarche de concertation des acteurs régionaux est disponible ici (Bilan démarche concertation)

Vers une entente sectorielle sur la forêt

Les rencontres des acteurs impliqués dans le milieu forestier de la région ont aussi permis d’établir que le moyen le plus prometteur pour coordonner les efforts des acteurs pour répondre aux priorités régionales identifiées était par la création d’une entente sectorielle sur la forêt de la Montérégie.

Au printemps 2019, la poursuite de la démarche vers une entente sectorielle a fait l’objet d’un projet financé par le FARR, visant à présenter les enjeux touchant le développement du milieu forestier de la Montérégie, préciser les actions proposées, orchestrer l’élaboration des projets et de leur montage financier et de proposer les éléments de contenu d’une possible entente sectorielle.

Un suivi de l’avancement de la démarche vers l’entente sectorielle a été fait auprès des 39 organisations ayant participé à la concertation régionale.  Des rencontres ont ensuite été organisées et des contacts pris avec les promoteurs ciblés, pour les inviter à déposer des projets faisant partie des domaines d’interventions prioritaires et répondant aux enjeux régionaux identifiés.  Les projets ont été transmis à l’AFM en mai 2019, suite à quoi l’ensemble des promoteurs ont été réunis pour discuter des projets et d’en discuter pour permettre leur optimisation.

En juin 2019 ont commencé les rencontres du comité régional provisoire de l’entente sectorielle, qui incluait des représentants de plusieurs MRC, des 3 ministères (MAMH, MFFP, MAPAQ), de la Table de concertation régionale de la Montétrégie ainsi que de l’AFM.  Elles visaient les à définir qui seraient les signataires de l’Entente, à définir qui en deviendrait l’organisme mandataire, à convenir des éléments de contenu de l’entente sectorielle et des montants à investir dans l’Entente par les signataires.

Durant l’automne, l’énoncé de l’Entente a été élaborée par le MAMH qui a réalisé une tournée des partenaires pour s’assurer que le libellé de tienne compte des préoccupations de tous ses signataires.  S’en sont suivi, durant l’hiver 2020, les démarches pour faire ratifier l’Entente par ses 20 signataires, une démarche qui s’est achevée le 31 mars 2020 avec la naissance de l’Entente sectorielle de développement pour la forêt de la région administrative de la Montérégie.  À cause de la pandémie, son lancement officiel a dû attendre jusqu’au mois de novembre suivant.

Voir le communiqué de presse intitulé « La forêt : nouvel enjeu prioritaire en Montérégie »

L’Entente sectorielle sur la forêt

L’Entente sectorielle sur la forêt de la Montérégie permet de dédier 1,1 million de dollars à la protection et à la mise en valeur du milieu forestier de la Montérégie. Elle rendra possible la concrétisation des projets élaborés pour répondre aux enjeux régionaux qui sont ressortis de la concertation des acteurs touchés par la forêt montérégienne.

L’Entente sectorielle sur la forêt est une première! La Montérégie est la première région du Québec où les acteurs concrétisent leur intention de mettre la forêt au centre des préoccupations régionales par la mise en place d’une entente sectorielle!

Objectif général

L’Entente sectorielle a pour objectif général de soutenir la réalisation d’initiatives et d’activités visant à favoriser l’aménagement durable du territoire forestier et la mise en valeur de la ressource forestière.

Objectifs spécifiques

  • Maintenir la mobilisation des acteurs en lien avec le milieu forestier dans une dynamique d’engagement et d’action pour le développement de la région;
  • Favoriser la complémentarité territoriale en vue de soutenir des actions cohérentes et structurantes en lien avec la forêt sur le territoire de la Montérégie, y compris en milieux urbain et agricole;
  • Mettre en œuvre une planification stratégique régionale issue d’une démarche de mise en commun des enjeux régionaux, sectoriels et territoriaux de développement du secteur forestier;
  • Soutenir la mise en œuvre de projets mobilisateurs qui répondent à des enjeux communs de développement du secteur forestier selon les trois axes identifiés à la planification stratégique : environnement, économique et social territorial;
  • Mettre en commun l’expertise et leurs ressources des signataires afin de réaliser les autres objectifs de l’Entente.

Organisations signataires de l’Entente sectorielle

  • Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH),
  • le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP),
  • le ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ)
  • les 14 MRC de la Montérégie,
  • la ville de Longueuil,
  • l’Agence forestière de la Montérégie (AFM) et
  • la Table de concertation régionale de la Montérégie (TCRM).

Participations financières des organismes signataires

  • MFFP : 446 906$ issu du Programme d’aménagement durable des forêts (PADF)
  • MAMH : 600 000$ issu du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR)
  • MAPAQ : 60 000$ issu du Programme Territoire : Priorités bioalimentaires
  • AFM : 15 000$ (en services)
  • Les 14 MRC de la Montérégie et la Ville de Longueuil : 3000$ chacune (en services)

Projets du plan d’action concerté, financés par l’Entente sectorielle

Les projets suivants font partie du plan d’action concerté et ont été retenus pour être financés par l’Entente sectorielle:

Note: Le nom du promoteur de chaque projet est inscrit entre parenthèses.  Nous vous invitons à les contacter pour plus d’information sur leur projet.

Projets retenus de l’appel de projet

Les projets suivants seront également financés par l’Entente, ayant été retenus suite à l’appel de projet de l’automne 2020.  Le nom du promoteur de chaque projet est inscrit entre parenthèses.  Nous vous invitons à les contacter pour plus d’information sur leur projet.

  • Inventaire des intervenants économiques de la filière bois de la Montérégie (Agence forestière de la Montérégie – AFM)
  • Restauration de l’habitat du chêne blanc et production de semis (Forêt Santé enr.)
  • Suivi et contrôle des EEE forestières dans la MRC Acton (Corporation de développement de la Rivière Noire – CDRN)
  • Guide pour la diversité des forêts de la Montérégie (Université du Québec à Montréal – UQAM)
  • Corridors verts et lutte aux changements climatiques en Montérégie ouest (Ambioterra)
  • Deux collines, une vallée (Centre de la Nature du Mont-St-Hilaire – CNMSH)
  • Favoriser la biodiversité agricole du bassin de la Saint-Régis (SCABRIC)
  • Stratégie régionale de conservation, de connectivité et de mise en valeur des écosystèmes forestiers de Brome-Missisquoi (MRC Brome-Missisquoi)
  • Mise en œuvre de plans d’action pour le contrôle d’espèces exotiques envahissantes dans les habitats essentiels de la CMM (Conseil régional de l’environnement de la Montérégie – CREM)
  • Projet de connectivité et de conservation des milieux naturels prioritaires dans un contexte de changements climatiques (Fondation SETHY)
  • Renforcement des capacités des acteurs de la filière forestière de Frelighsburg et région et commercialisation en circuit court d’un bois de qualité issu d’une foresterie durable et socialement acceptable (Coopérative Bois d’exception)

Période couverte par l’Entente sectorielle

L’entente comprend de l’argent pour les années 2019-2020, 2020-2021 et 2021-2022, se terminant le 31 mars 2022.

Comité de gestion de l’Entente sectorielle

Le comité de gestion de l’Entente est composé d’un représentant désigné par chacune des organisations signataires et assure la gestion et le suivi administratif et financier de l’entente.

Comité de suivi de l’Entente sectorielle

Le comité de suivi est composé d’un représentant de 6 MRC de la Montérégie, de la Ville de Longueuil, des ministères signataires, de l’AFM et de la TCRM. Ce comité permet de suivre les activités de l’entente et de valider et commenter le travail du mandataire.

Mandataire de l’Entente sectorielle

Les signataires de l’Entente reconnaissent l’Agence forestière de la Montérégie (AFM) comme organisme mandataire de la mise en œuvre de l’Entente sectorielle.